big data | JurilexBlog

Big data

#Data : L’AI au secours de l’enquête criminelle

Laetitia Levasseur, le jeudi 12 octobre 2017

Les affaires criminelles non résolues font tristement légende en matière pénale. Mais le développement de l’intelligence artificielle et son utilisation dans l’enquête pénale vont peut-être changer les choses. C’est ainsi que l’affaire Grégory (retrouvé mort dans la Vologne le 16 octobre 1984) vient d’être réouverte, grâce aux découvertes d’ANACRIM, logiciel d’intelligence artificielle.

De nouvelles pistes, de nouveaux suspects…l’AI révolutionne les méthodes de police en pointant les contradictions qu’elle n’avait pas vues, en faisant les liens qu’elle n’avait pas fait…

#Data : L’AI au secours de l’enquête criminelle

Comment faire des statistiques comme Google ?

Laetitia Levasseur, le mardi 22 août 2017

Au bout de quatre ans de recherche, Seth Stephens-Davidowitz, ancien employé Data Scientist de Google et aujourd’hui contributeur au New York Times, vient de publier son livre Everybody Lies : Big Data, New Data, and What the Internet Can Tell Us About Who We Really Are.

A travers les exemples caustiques, et parfois bien plus tristes, des tendances et préoccupations des américains, l’analyse des recherches Google des internautes révèle ce formidable outil de statistiques sur la psyché humaine qu’est le géant du web.  

Comment faire des statistiques comme Google ?

La divulgation publique d’une faille de sécurité n’est pas (encore) légitime.

William O’Rorke, le mercredi 25 janvier 2017

Le white hat désigne un hacker qui s’attaque aux systèmes informatiques dans le but, louable, d’en améliorer la sécurité. Adepte de l’open source, il privilégie la divulgation de la faille au public assortie de sa solution (un « exploit »). Au contraire, le black hat garde le secret et exploite cette faille pour en profiter, la revendre ou simplement nuire au responsable du système.

La divulgation publique d’une faille de sécurité(…)

Sites de rencontre : Meetic et Attractive World sanctionnés par la CNIL

Enzo FALCONIERI, le lundi 9 janvier 2017

La Loi pour une République Numérique en date du 7 octobre 2016 a réaffirmé l’attachement de la République à la protection des données personnelles en complétant l’article 1er de la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 ainsi : « Toute personne dispose du droit de décider et de contrôler les usages qui sont faits des données à caractère personnel la concernant, dans les conditions fixées par la présente loi. »

Les sites de rencontre en ligne comme Meetic et Attractive World collectent un nombre important de données personnelles concernant leurs utilisateurs. Le fonctionnement même de leur modèle dépend de cette collecte : comment mettre en relation des personnes sans élément permettant de créer des liens entre elles ?

Sites de rencontre : Meetic et Attractive World(…)

home contact quisommesnous puce rouge suite