Pourquoi les casinos de Las Vegas bannissent-ils par avance les Google Glass ?

Recommander cet Article   Imprimer ce billet
Thomas BENHAMOU, Juriste, le Mercredi 17 avril 2013

jeux de hasardLes objets électroniques sont décidément mal considérés par les établissements de jeu. En effet, un reportage de la chaîne NBC a pointé le refus clairement exprimé, et ce à l’avance, des gérants de casinos de la ville de Las Vegas, de l’admission de personnes porteuses de Google Glass. N’est pas Raymond Babbitt qui veut (le célèbre joueur de cartes surdoué du film Rain Man) et cet appareil permettrait de pouvoir agir facilement sur l’issue des parties de nombre de jeux de hasard propre aux salles de jeux.

C’est pourquoi, tandis que la décision fait l’objet d’un vif débat entre tenants du progrès et partisans de certaines limites quant à l’immixtion dans certaines activités particulières (restauration, night-club…) de ces objets connectés, il convient de s’interroger sur la légalité d’une telle décision d’exclusion des personnes porteuses de ces étranges lunettes ?

En France, la loi assure, selon l’article 16 du Code civil, la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité et garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie. L’un des corollaires immédiat de cet arrêt, l’un des plus illustres de notre Code civil, est le principe d’interdiction des discriminations. Ce principe n’est cependant pas exempt de limites, dont celles propres aux règlements intérieurs d’établissements de jeux. Dès lors, quelle est la validité de tels textes ?

Pour des raisons évidentes d’intégrité de la réputation des établissements (en terme notamment de régularité des jeux qui s’y déroulent) il paraît évident que ces derniers ne peuvent recevoir en leurs murs n’importe qui, et, cela va sans dire, n’importe quoi. Ainsi, en France, l’article 24 d’un arrêté du 14 mai 2007 prévoit que «La direction du casino peut refuser l’accès à son établissement à toute personne qu’elle estime susceptible de troubler l’ordre, la tranquillité ou la régularité des jeux. Avis en est donné dans les meilleurs délais, avec les motifs, au chef du service de la direction centrale de la police judiciaire territorialement compétent

Dès lors, de telles mesures d’interdictions de pénétrer de personnes susceptibles de troubler la régularité des jeux peuvent être envisagées. Dans la pratique, cette dernière est une règle d’ailleurs unanimement mise en pratique. Ainsi, tous les casinos se réservent le droit, dans leur règlement intérieur, d’interdire l’accès aux personnes qu’ils jugent, à même de pouvoir influer sur le bon déroulement des jeux de hasard desquels ils sont le théâtre.

La législation étant la même aux Etats-Unis, il n’est pas étonnant que les casinos du Strip (la célèbre avenue de Las Vegas) bannissent dès maintenant l’admission de personnes porteuses d’équipements connectés. Des problèmes similaires avaient d’ailleurs vu le jour en 2009 à propos de l’Iphone d’Apple dont le catalogue d’applications pouvait être susceptible d’en offrir certaines qui permettait une influence sur l’issue d’une partie de Poker ou de Black Jack. C’est donc une véritable tendance qui est ici décelable d’interdiction des équipements connectés dans les établissements de jeux en dur.

A la lumière du dynamisme actuel, il apparaît possible de concevoir l’effroi des gérants d’établissements de jeux face à la conception de vêtements connectés, et, plus globalement, de la progressive omniprésence de technologies de communication dans la vie, mais également dans la garde-robe des individus, et donc, des joueurs.

Pourquoi les casinos de Las Vegas(...)




home contact quisommesnous puce rouge suite